01/02/2011

Ne me fermez pas les yeux

photo

 

Idéalisme et réalisme, je vous aime,

Comme l'eau et la pierre vous êtes

parties du monde,

lumière et racine de l'arbre de la vie.

 

Non, ne me fermez pas les yeux.

lorsque j'aurai cessé de vivre,

j'en aurai besoin pour apprendre

pour regarder et comprendre ma mort.

Pablo Neruda

Publié dans Paysages

Les commentaires sont fermés.